Fort heureusement le cimetière de Remington n’existe que dans l’imagination de l’auteur. Vous ne le trouverez donc sur aucune carte. À moins que… Le nom en ait été volontairement changé pour les besoins de l’histoire. Les morts que l’on y croise à certaines heures de la nuit ont leurs petites habitudes. Habitudes bien singulières du point de vue d’un vivant. Ce n’est pas Adélaïde Cromberg, la gardienne du cimetière, qui dirait le contraire. Un sacré caractère que cette Adélaïde. Et puis, là-bas, entre le jour et la nuit, il y a la City. Un royaume gris dans les rues duquel marchent d’autres morts que ceux du cimetière de Remington. Tous les chemins ou presque mènent à la City et ils ne sont pas pavés de bonnes intentions. Il y a Maxence Pecket, l’homme discret. Joshua Timothy l’inspecteur solitaire, le gros et gras commissaire Rosembloom et… le MAITRE dans sa noire demeure de Camden Town. Fenêtre sur cimetière est une farce drolatique et cynique, un miroir à l’usage de l’âme humaine.

Fenêtre sur cimetière - Bruno Aubert

18,00 €Prix
    • Facebook
    • Instagram

    ©2021 Boutique de l'Arbre Monde

    0PANIER